Madagascar : Portrait(s) de la ville du saphir
     
Madagascar : Portrait(s) de la ville du saphir
« Ilakaka, Madagascar : fragments d'utopie »

Les images présentées ici ont été prises entre novembre 2007 et juillet 2010, puis en novembre 2015, dans la ville malgache d’Ilakaka, qui a surgi au milieu de nulle part lorsque le plus grand gisement de saphir au monde y a été découvert fin 1997. Ce qui n’était encore qu’un petit hameau désertique de quelques maisons devient alors très rapidement « la ville du saphir » : des milliers de personnes se ruent de tout le pays, mais aussi de l’étranger, pour déterrer la pépite qui leur ouvrira les portes d’une vie meilleure.

Par ses origines particulières, la « ville » d’Ilakaka concentre beaucoup de préjugés autour d’elle, liés à son aspect « far west »… Pourtant, et malgré l’absence des pouvoirs publics, les habitants d’Ilakaka, dans leur immense majorité, ne sont pas ces criminels que l’on dit, mais des gens d’horizons très divers qui ont souvent tout quitté, leur région, leur profession, leurs proches, pour essayer d’accomplir le rêve d’une vie meilleure et offrir un avenir plus prometteur à leurs enfants. Et au lieu de s’individualiser, ils ont au contraire appris à vivre ensemble, à s’organiser afin que la concurrence pour la (sur)vie ne mette jamais de côté certaines valeurs humaines d’entraide et de compassion. Moi même étranger parmi les étrangers, ni tout à fait malgache et parti trop loin et depuis trop longtemps pour me sentir encore européen, j’ai été frappé par cela : à une époque où les intolérances, exacerbées par un état de « crise », atteignent un paroxysme sur tous les continents, les gens d’Ilakaka ont une leçon à donner au monde…
Top